Concert du 7 mars 2020

Le 7 mars 2020 à 20h30 en l’Église de la Sainte-Trinité à Paris, l’orchestre de Briansk dirigé par Edward Ambartsumyan, Daniel Propper et Jérôme Granjon au piano, la soprano Blerta Zhegu, et Mark Drobinsky au violoncelle ont interprété la suite symphonique La Voix des océans, précédée de pièces pour violon, piano et voix.

Le concert, mis en images par Pierre Mollo et Jean-Yves Collet, était au profit de l’association Plancton & Innovation.

Affiche du concert

Livre d’or

Cher Antonio !
Pendant longtemps, j’allais écrire sur mes impressions. Je pense que « Voice of the Ocean » est l’une de ces rares pièces qui sont exécutées avec une facilité naturelle. Cela indique le plus grand professionnalisme du compositeur, en plus de cela, je tiens à noter l’incroyable beauté et l’agilité de votre musique. Je vous félicite de tout mon cœur et j’espère que vous et moi le répéterons à plusieurs reprises, pas seulement en France. Mon ami, nous attendrons un peu avec ce coronavirus, puis nous vous contacterons et planifierons nos concerts, y compris en Russie. Je te serre fort, sois en bonne santé et heureux ! 

Edward Ambartsumyan

Merci encore pour ce très beau concert. Ta suite symphonique est une composition pleine de rythme, d’éclat, de beauté et de vie et je salue avec toujours autant d’admiration ta façon d’orchestrer qui est à la fois subtile et naturelle. Une très belle oeuvre et un grand bravo ! Cette version pour deux pianos nous rapproche du Carnaval et je pense, comme toi, que c’est un bon slogan! Concernant la vidéo, là aussi , on touche à la beauté et l’étrangeté et les images sont sublimes !

Xavier Hautbois, compositeur, ingénieur et docteur en musicologie

Merci Antonio pour l’extraordinaire soirée de beauté en musique et en images ! C’est le spectacle le plus émouvant et grandiose que nous ayons entendu et vu ces dernières annèes !

FG.

La Voix des Océans nous a transportés… Votre talent est grand ! Les images notamment de phytoplancton sont extraordinaires, bref nous avons passé une excellente soirée ! Merci.

NR.

Tu es joué partout dans le monde… et c’est mérité. Tu es un compositeur inspiré, et c’est la plus grande qualité que l’on peut avoir chez un compositeur.

L.

Concert mémorable que cette création parisienne de La Voix des Océans dans la version pour deux pianos, soprano et orchestre !

Cette re-création du compositeur Antonio Santana a fait appel à deux pianistes de premier plan Daniel Propper et Jérôme Granjon, qui ont su donner à cette œuvre un relief tout particulier. En se mêlant à la sonorité orchestrale, mais également en solistes, ils ont accompli des merveilles…

En pleine possession de ses moyens, la cantatrice Blerta Zhegu a émerveillé la salle, avec une voix très claire et veloutée, à l’apparition des grandes méduses multicolores. Ce fut un moment d’une rare beauté et enchantement…

L’œuvre a été dirigée de mains expertes par Edward Ambartsumyan qui avait une vision bien particulière de l’œuvre ayant le désir de mettre en valeur le coté grandiose et merveilleux de cette partition avec la collaboration de son orchestre, d’une grande qualité, sans oublier la participation du grand violoncelliste Mark Drobinsky et le concours du remarquable violoniste Anton Martynov…

Le compositeur a su avec une grande sensibilité donner vie et émotion à des images d’une rare beauté, sélectionnées avec soin, par le biologiste marin Pierre Mollo et le cinéaste Jean-Yves Collet…

Visiblement cette grande fresque où musique et images cohabitent avec naturel, en toute vérité, est promue à un grand avenir !…

Il est impressionnant de constater le grand talent de ce compositeur qui, avec simplicité et panache, nous entraine avec frénésie et sensibilité dans son univers merveilleux…

Nous avons pu constater la présence d’un public jeune aussi enthousiaste que leurs aînés !

Extraits de propos émis par différentes personnes (public, mélomanes, professionnels du monde musical et artistique) à l’issue de ce concert quelques jours avant le confinement général !